La Galette Bretonne innove et résiste !

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Crise du Covid-19 oblige, La Galette Bretonne à Etampes se met à l’heure du numérique
 La Galette Bretonne innove et résiste
CCI Essonne

Malgré les dures répercussions financières, La Galette Bretonne a fait le pari de l’action et de l’innovation !

Un exercice presque vital pour cette crêperie d’Etampes contrainte de prolonger la fermeture de son activité en l’absence de terrasse. « Nous avons profité des premières heures du confinement pour rafraîchir les locaux et effectuer des réaménagements guère possibles, dans l’année, faute de temps. D’habitude, notre restaurant ne ferme ses portes que deux semaines en septembre et une semaine au printemps... » explique Bruno, le gérant de l’établissement, épaulé au quotidien par sa compagne Nadège.

Depuis le 2 juin, le couple s’est aussi lancé dans la vente à emporter. « Il a fallu au préalable créer un site internet. Nous avons suivi une formation Numérique sur deux après-midi organisée à distance par la CCI Essonne. Par la suite, un conseiller de la Chambre s’est tenu à notre disposition pour la mise en place du site. Désormais, les clients peuvent précommander en ligne et confirmer leur réservation par mail ou par téléphone ».

La nouvelle source de revenus permet de garder le contact avec les clients et de compenser partiellement la perte ponctuelle de chiffre d’affaires. « Notre objectif est aussi de pérenniser l’activité pour compléter le service en salle, qui peut accueillir jusqu’à 36 couverts. Les plats à emporter est l’occasion de capter d’autres profils de consommateurs ».

Un défi supplémentaire pour le couple, qui fête, cette année, ses six ans de reconversion professionnelle : « L’entrepreneuriat était notre projet de couple. A l’époque de notre rencontre, j’exerçais depuis 34 ans dans l’automobile et ma compagne était rédacteur territorial. La mise en vente sur le Bon Coin du fonds de commerce de cette crêperie, dont nous étions clients, a été un déclic pour nous lancer ensemble dans la restauration ».

Un belle aventure, qui prend un nouveau souffle avec le « Click and Collect » et le numérique: « L’épidémie a levé beaucoup de nos réticences dans ce domaine. Nous avons même créé une page Facebook et travaillons maintenant à l’ouverture d’un compte Instagram ! »