Coronavirus : des visières de protection Made in Essonne

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Bravo à l’équipe de Paris Saclay hardware accelerator pour son modèle de visière de protection Covid-19.
Coronavirus : des visières de protection Made in Essonne
Crédit : Paris Saclay Hardware

La période de confinement que nous subissons n’empêche pas les idées de jaillir et les entrepreneurs de continuer à entreprendre. Et, en l’occurrence, en faveur du bien commun ! A Saulx-les-Chartreux, village situé sur le territoire de Paris-Saclay, l’ingénieuse équipe de PSHA (Paris Saclay Hardware Accelerator) a conçu un modèle de visière de protection contre le Coronavirus et réussi à mobiliser toute une organisation pour le produire et le diffuser dans tout l’Hexagone…

« Nous étions en phase d’ouverture de notre accélérateur industriel lorsqu’est survenue l’épidémie, qui a entraîné l’arrêt de notre projet. C’est alors que j’ai vu sur LinkedIn la bouteille à la mer lancée par le CHU de Caen, en quête de visières pour son bloc opératoire. Nous avions un savoir-faire inédit sur la partie plastique et nous avons décidé de répondre à cette demande par un post qui a bénéficié de… 16 000 vues ! » explique Alain Moinat, pdg. de cette entreprise. 

Du bureau d’études à l’impression 3D
Une fois validé par le CHU, le projet conçu par son bureau d’études (ePrint 3D Production), l’entreprise, qui possède un parc machine complet, de la perceuse à la machine 3D industrielle et au centre d’usinage, a débuté sans tarder la production des visières. Et ce au rythme de 2 000 puis 5 000 visières par semaine. Elle s’est appuyée sur plusieurs partenaires comme Hewlett Packard, qui lui offre les poudres nécessaires à la fabrication des masques et des serre-têtes, L’Oréal, qui a découpé gracieusement les visières, Decathlon, qui a assuré la logistique sans contrepartie ou encore Asic, qui sable toutes les pièces. « Nous avons réussi à constituer en huit jours une véritable mini industrie réunissant pas moins de 50 personnes, dont une dizaine d’entreprises », souligne le pdg.

Des visières “made in Essonne” dans toute la France
Mise en lumière par les médias, l’initiative de PSHA a convaincu depuis plusieurs professionnels de la plasturgie qui se sont joints à la démarche, lui permettant de gagner encore en efficacité. Et c’est bientôt pas moins de 15 000 pièces qui seront expédiées dans toute la France pour protéger les soignants après avoir permis aux équipes de Longjumeau, Toulouse ou Paris (Foch)… de sauver des vies en toute sécurité!