Le compte personnel d’activité est opérationnel

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
formation, engagement citoyen et prévention, pénibilité : les actifs mais aussi les retraités peuvent prendre connaissance de leurs droits sur moncompteactivité.gouv.fr
 
« Le compte personnel d’activité permet d’être guidé dans ses choix pour améliorer son employabilité et dessiner plus facilement son avenir professionnels », explique le gouvernement auteur de ce dispositif accessible sur moncompteactivité.gouv.fr depuis le 1er janvier 2017. Voulant ainsi corriger la disparité actuelle des parcours professionnels dont la discontinuité (chômage, changement d’employeur, etc.) s’accompagne parfois de pertes de droits sociaux.
 
Ainsi, via le compte personnel d’activités (CPA), chacun dispose d’un tableau de bord personnalisé présentant les droits qu’il cumule à partir de 16 ans et qui sont inscrits dans les trois comptes qui composent le CPA. Le compte personnel de formation (CPF), le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) et le compte d’engagement citoyen. Ces droits étant attachés à la personne, ils sont conservés même en cas de changement de situation (salariat, travail indépendant, fonction publique, etc.).
 
Mobiliser ses droits en toute autonomie
Objectifs ? D’une part, donner à tous les moyens de définir un parcours professionnel en toute autonomie. D’autre part, aider les actifs à améliorer leur qualification professionnelle via une formation adaptée. Par exemple, les personnes souhaitant se lancer dans la création d’entreprise peuvent se voir proposer des formations ciblées, un accompagnement et des conseils spécifiques. Pour les salariés à temps complet, le CPF est alimenté à raison de 24 h par an jusqu’à 120 h, puis de 12 h par an jusqu’à 150 h. Enfin d’attribuer des droits à la formation (20 heures par an et par nature d’activités, dans la limite de 60 heures) à ceux engagés dans des activités bénévoles ou de volontariat, valorisant ainsi l’engagement citoyen. Si le site promeut l’autonomie, il indique cependant, à chacune de ses pages, la possibilité de s’adresser à un conseiller en évolution professionnelle gratuitement via Pôle Emploi, missions locales, Apec, Cap emploi et OPACIF.