Les revenus des commerçants en chute !

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Commerce
Découvrez la dernière étude de la Fédération des centres de gestion agréés

Selon une étude de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés), les revenus des commerçants et des artisans chutent de -3,4%, en moyenne, en 2014. En cause principale, un recul de l’activité (-1%) et une chute de la rentabilité (-3,2%). Avec cependant une notable exception pour les secteurs de l’alimentaire (+1,3%) et des services.
 
Une chute de rentabilité avec un résultat courant net moyen de -3,2% et un recul du chiffre d’affaire moyen de -1% : c’est ce que révèle l’étude « Chiffres et Commentaires » conduite par la Fédération des centres de gestion agréée (FCGA) auprès des commerçants et des artisans en 2014. Ces deux tendances majeures expliquent une baisse, en moyenne, de -3,4% en 2014 du résultat courant des petites entreprises, à l’exception des services et du secteur de l’alimentaire. Parmi les plus fortes baisses : l’artisanat du bâtiment (-4,8%), l’équipement de la maison (-4,4%), l’équipement de la personne (-3,6%).

Parmi les plus fortes hausses : le commerce de détail alimentaire (+1,3%), la beauté-esthétique (+ 0,8%),  la culture et les loisirs (+0,1%). L’enquête, conduite en auscultant 75 professions concernant 11 secteurs d’activité, regorge de données inédites. Pour l’alimentaire, avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,5%, le secteur réalise l’une des meilleures performances commerciales de l’année 2014, toutes professions confondues. Les crémiers-fromagers (+3,4%) et les artisans bouchers (+2,2%) se distinguent tout particulièrement.

Mieux, les professionnels de l’alimentation affichent la meilleure rentabilité de l’année avec un résultat courant de +1,3% ! Mais globalement, le tableau est sombre. Sur les 11 secteurs analysés, seulement trois présentent des hausses de chiffres d’affaires supérieures à zéro : les services avec +1,1% (contre -0,2% en 2013), les transports avec +0,9% (contre +1,8% en 2013) et le commerce de détail alimentaire +0,5% (contre +1,1% en 2013). Ainsi, seul le secteur des services enregistre une hausse effective de ses ventes et améliore dans le même temps son résultat courant net (-0,1%, contre -1,2% en 2013).