« Le digital change tout et les managers doivent s’adapter vite ! »

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
Les nouvelles frontières du numérique : interview de Jean-Michel Huet, associé du cabinet BearingPoint

 La digitalisation des activités humaines s’accélère. Quelles en sont les grandes tendances ?
 Le digital est au cœur des transformations actuelles de nos sociétés et, en particulier, des entreprises : économie des plateformes, nouveaux modèles de financement, explosion des objets connectés, développement des usages à travers plusieurs terminaux, expérience utilisateurs, impact sur la formation et la pédagogie, liens entre digital et gouvernance.

Ce sont autant de sujets qui sont désormais incontournables pour les managers, les cadres et les entrepreneurs. Les grandes tendances sont au nombre de quatre : les plateformes, les objets connectés (IoT), la blockchain et le Big data.

Vous mettez l’accent dans votre récent ouvrage* sur le Digital Ecosystem Management ? De quoi s’agit-il ?
Le DEM c’est savoir gérer un écosystème (clients, fournisseurs, partenaires) à travers des plateformes. Cet écosystème constitue un espace où le développement de chacun dépend des autres et de sa relation aux autres. Malheur à l’entreprise seule ! C’est parce qu’une entreprise intègre toutes ses parties prenantes qu’elle peut gagner aujourd’hui. Il s’agit des fournisseurs mais aussi des fournisseurs des fournisseurs, des start-up ou autres innovateurs qui proposent d’apporter leur service en complément. Côté client, ce sont les clients directs de l’entreprise mais encore les clients de ses clients et leurs partenaires, etc.

La valeur tient à la fois à la multitude des acteurs qui enrichissent l’offre au global et à la capacité de gérer cette relation. C’est le noyau de cette transformation digitale : passer d’une approche produit à une approche service. C’est un changement profond dans beaucoup de processus clés : construction du catalogue, pricing, gestion client, facturation, gestion financière, etc.

A quand l’intelligence artificielle à la tête des entreprises ?
Pour moi, il ne fait aucun doute qu’un robot humanoïde siègera bientôt à mes côtés et je m’en réjouis. Reste à déterminer, en effet, s’il disposera d’un droit de vote dans le conseil d’administration ou s’il devra se contenter d’une voix facultative. Le conseil sera ‘’phygital’’. Nous en sommes qu’aux balbutiements. Sans doute par crainte de piratage des données sensibles et d’un changement radical des méthodes de travail pour une population dont la moyenne d’âge avoisine les 59 ans ! Cependant, la mobilisation des acteurs et la pression de la société civile s’amplifient.

Les géants de l’Internet ont créé une alliance internationale pour protéger efficacement les accès web contre le vol d’identités et les attaques de type fishing. Le rajeunissement et la diversification des administrateurs au profils plus digital ont provoqué une prise de conscience : l’utilisation de nouveaux outils plus performants, créateurs de valeur ajoutée pour l’entreprise est à présent irréversible.

A découvrir :
* Les nouvelles frontières du digital (ouvrage collectif). 2017, Pearson France