Reprise dans le commerce de proximité en 2015 ?

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Commerce
Stabilité des ventes et amélioration de la rentabilité : les 2 tendances clés du commerce en 2015.
En 2015, selon l’INSEE, les ventes TTC du commerce de détail et de l’artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) atteignent 494 milliards d’euros TTC. Soit une hausse de 1,8% en volume par rapport à l’année précédente.
 
Toujours selon la même source, dans le commerce et la réparation automobile, le chiffre d’affaires bondit de 3,7% et s’élève à 110 milliards d’euros.
 
Comme en 2014, ce sont surtout les magasins du secteur non alimentaire (+ 2,7%) qui tirent profit de l’amélioration sensible du pouvoir d’achat des ménages. A noter : la performance des commerces spécialisés en biens culturels et loisirs (+ 3,2%) dont les ventes s’élèvent à 25 milliards d’euros.
 
Secteur auto-moto : belle dynamique
Une étude statistique menée par la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) sur les exercices clos en 2015 de 183 000 petites entreprises du commerce de détail, de l’artisanat commercial, des services et de l’artisanat du bâtiment met aussi en relief le dynamisme du secteur auto-moto. Malgré un taux d’activité identique à celui de l’année dernière (- 0,9%), les professionnels de la vente et de la réparation automobile se hissent à la deuxième marche du podium de la rentabilité des TPE en 2015 avec un résultat courant en hausse de 2,1% (contre - 1,9% en 2014). Une tendance confirmée par l’INSEE qui souligne la « croissance vigoureuse » de ce secteur (+3,7% en 2015 selon l’institut public).
 
Services en tête 
Sur les 11 secteurs professionnels étudiés, deux seulement présentent un chiffre d’affaires en hausse réellement positive : les services : + 1,4% (contre + 1,1% en 2014) et les transports + 0,9% (contre + 0,9% en 2014). L’année dernière, les services figuraient déjà en tête des secteurs réalisant les plus fortes progressions de ventes. Les entreprises de la branche enregistrent également un résultat courant en progression de 1,1% (contre - 0,4% l’année précédente).
 
Stabilisation
En 2015, 3 autres familles professionnelles stabilisent globalement leurs ventes par rapport à l’année précédente, avec des variations minimes de volume :
L’hôtellerie-restauration : - 0,1% (contre - 0,7% en 2014)
Le commerce de détail alimentaire : - 0,2% (contre + 0,5% en 2014)
La beauté-esthétique : - 0,2% (contre 0,0% en 2014)