"Mon rôle d’élu : c’est s’ouvrir aux autres le plus possible"

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Vie institutionnelle
#CCICommunity Portrait de Jean-Marc Morandi, élu CCI Essonne

Malgré une activité débordante, Jean-Marc Morandi n’a pas hésité à s’engager en tant qu’élu à la CCI Essonne. « L’enjeu était de taille puisque, en raison de mon profil professionnel, j’allais représenter le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) au sein de l’équipe », explique Jean-Marc Morandi, 50 ans, dirigeant d’un cabinet d’études BTP florissant, orienté transition énergétique, au statut particulier. « Mon entreprise est une Scop (Société coopérative de production, NDLR), détaille l’élu. C’est une forme juridique, particulièrement bien adaptée à l’économie sociale et solidaire, car elle permet de prendre en compte l’engagement de chacun notamment à travers des décisions stratégiques prises en commun et une répartition des bénéfices égale. »

Ces caractéristiques rares et motivantes correspondent bien à l’air du temps et font que les Scops se développent avec une progression constante. Et pas seulement dans le secteur porteur de l’ESS ! Souvent les Scop sont de petites tailles mais ce n’est pas une fatalité. L’Essonne compte de belles réussites comme l’Union des forgerons, Hélio Corbeil, etc. C’est donc avec une passion toute économique que Jean-Marc Morandi rempli son rôle d’élu qu’il définit pour l’essentiel comme un travail de liens. « Le monde change très vite et il est vital de s’ouvrir aux autres le plus possible pour s’y adapter. »

La transition énergétique: un enjeu crucial

Membre de la commission des marchés et de celle du territoire, il a aussi reçu des mains du président Philippe Lavialle une délégation à la transition énergétique. Une mission sensible, emblématique et hautement stratégique, la CCI Essonne étant devenue en 2015 le référent en la matière dans le cadre des spécialisations des chambres consulaires de la région Île-de-France.

« En raison d’une concentration exceptionnelle d’établissements d’enseignement, de recherche, de PME, de grands groupes et de start-up, notamment sur le plateau de Saclay, la transition énergétique devrait constituer une véritable locomotive économique pour notre département. Et tout cela est déjà sur les rails avec une très forte mobilisation de tous ces acteurs comme l’a montré, par exemple, le succès de Drim’in Saclay. »

Une manifestation organisée par la CCI Essonne l’été dernier à Polytechnique, qui a permis de montrer l’efficacité de l’open innovation et celle de l’articulation entre grands groupes et start-up. « Ce maillage constitue un enjeu crucial en termes de dynamique économique et de compétitivité pour notre territoire. »