« On ne se sent pas seule, c’est très important ! »

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Création d'entreprise
10 ans de Réussir en banlieue : découvrez le témoignage de Shirin Zein Assi, créatrice de MALAC
Crédit photo : Lionel Antoni
De l’obtention de son doctorat de chimie à la création d’un organisme spécialisé dans l’apprentissage de la langue arabe, le parcours de Shirin Zein Assi est aussi inattendu que brillant. « Après mes études, j’ai intégré une petite entreprise, c’était passionnant, mais lorsqu’elle a été intégrée à un grand groupe, je me suis sentie beaucoup moins à l’aise, il n’y avait plus ce côté entrepreneuriat », raconte la jeune femme de 37 ans.
 
A la même période, elle cherche un lieu pour que ses enfants puissent apprendre l’arabe après l’école, mais sans succès : elle ne trouve aucune structure laïque pour les accueillir. « Cela a été le déclencheur, j’ai eu envie de créer mon entreprise », se souvient Shirin Zein Assi.
 
L’apprentissage ludique et laïque de la langue arabe
 
En 2015, elle entame les démarches pour créer un organisme d’apprentissage de la langue arabe à la fois laïque et ludique, pour les enfants et les adultes. Elle passe alors par le dispositif « Réussir en banlieue » de la CCI Essonne. « J’ai bénéficié d’un accompagnement précieux de la CCI, notamment pour réaliser mon étude de marché et mon business plan », souligne-t-elle, « on ne se sent pas seule, c’est très important, même si j’ai le soutien de toute ma famille ». Elle obtient un prêt d’honneur et un prêt bancaire pour financer la création de son activité.
 
Reste une étape particulièrement difficile : trouver des locaux adaptés. « Je me suis rendue compte que l’on ne faisait pas confiance facilement à un jeune créateur, on me demandait des garanties excessives ». Elle trouve des locaux à Massy et l’institut MALAC ouvre ses portes en mai 2016.
 
Composé d’une équipe de 3 enseignants en CDI, l’organisme compte aujourd’hui 215 élèves, dont 40 adultes. « Notre enseignement est basé sur des méthodes positives comme la méthode Montessori, l’apprentissage par le plaisir », explique Shirin Zein Assi qui envisage, pour développer son entreprise, d’agrandir ses locaux et de proposer des activités diversifiées le week-end et pendant les vacances.
 
Facebook, Twitter, Instagram et Snapshat : Malac
 
 
Les portraits de créateurs pour les "10 ans de Réussir en banlieue" ont été réalisés avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne.