Une convention pour dynamiser le développement économique de Paris-Saclay

06 Janvier 2017

Une convention cadre de partenariat a été signée ce jeudi 5 janvier 2017 lors de l'Assemblée générale de la CCI Paris Ile-de-France pour favoriser le développement économique du territoire de Paris-Saclay.

La CCI Paris Ile-de-France, l’EPAPS, la CCI Essonne et la CCI Versailles-Yvelines ont ainsi acté les grands axes d’intervention et de collaboration qui permettront de faire de Paris-Saclay un acteur majeur de la dynamique métropolitaine.

Concentrant 350 000 emplois, d’importants centres de recherche et des pôles d’activité (Massy, Courtaboeuf…), le projet Paris-Saclay représente un enjeu considérable pour le département de l’Essonne.

Cosignataire de cette convention, la CCI Essonne et son président Emmanuel Miller se réjouissent de cette démarche partenariale qui les engage très fortement et valide la stratégie menée depuis plusieurs années. A cette occasion, Emmanuel Miller a fait part de sa volonté d’accroître la présence territoriale de la CCI Essonne sur Paris-Saclay afin d’apporter une réponse de proximité aux besoins actuels et à venir du développement économique.

De fait, la CCI Essonne a depuis longtemps fait le choix de renforcer son action sur ce territoire hautement stratégique. Ainsi, de nombreuses opérations continueront à être mises en œuvre avec les partenaires pour soutenir l’innovation et la croissance :

  • Techinnov, rendez-vous Innovation & Business,
  • DRIM’in Saclay, convention d’open innovation dédiée à la transition énergétique,
  • Paris-Saclay Invest, convention de financement de start-up,
  • Plato Paris Saclay, accompagnement des dirigeants d'entreprises de Paris Saclay
  • Ateliers thématiques destinés aux chefs d’entreprise (128 entreprises participantes en 2016)
  • Délivrance des formalités – visas à l’international

La CCI Essonne a également lancé avec ses partenaires une démarche de GPTEC (Gestion prévisionnelle territoriale des emplois et des compétences) Paris Saclay. A terme, la GPTEC devrait permettre d’identifier précisément les besoins (RH et autres), adapter l’offre et créer des services ciblés (individuels et communs) sur ce territoire.

Toutes ces opérations pourront faire l'objet d'évolutions et des actions complémentaires seront mises en œuvre en 2017 pour décliner les différents volets de la politique d'innovation et d'entrepreneuriat, notamment dans les domaines du mentorat entrepreneurial, du financement des entreprises et des relations avec les grandes entreprises industrielles, les centres de recherche, les grandes écoles du territoire.