La CCI et la CMA publient l'Essonne en chiffres 2018

Economie et territoire
26 Octobre 2018

La CCI Essonne et la CMA Essonne publient la nouvelle édition de l’Essonne en chiffres : l’essentiel des données socio-économiques du département (démographie, niveau de vie, activités économiques, équipements, infrastructures, immobilier, enseignement…) ! 
Une data indispensable qui permet de mettre en lumière certaines tendances et particularités propres au territoire essonnien.

Un tissu économique composé à 90% de TPE
Selon les données issues du fichier entreprises de la CCI, 90 % des établissements sont des TPE (moins de 10 salariés) et l’on compte même plus de 50 % d’établissements sans salariés. Ces données, en lien avec la moyenne nationale, soulignent l’importance de la TPE sur notre territoire et la nécessité d’œuvrer au soutien de notre tissu d’entreprises. 

Par ailleurs, le Répertoire des métiers compte 23 456 établissements artisanaux. Le solde net au 31 décembre 2017 était de 1 082 entreprises (3 406 immatriculations  contre 2 324 radiations). Le secteur de l’artisanat bénéficie d’une dynamique qui appelle un soutien permanent notamment auprès des jeunes entreprises (-5 ans). Elles représentent plus de la moitié (55%) du tissu artisanal. L’emploi est en hausse dans ce secteur passant de 28 119  à 31 623 entre 2014 et 2017.

Un territoire scientifique et technologique
L’Essonne affiche des particularités, notamment dans l’industrie avec 40 % des salariés franciliens dans la fabrication d’équipements de communication et 46 % des salariés franciliens dans la fabrication de composants électroniques, des branches d’activités très présentes dans l’aéronautique.

Ces activités concourent au relief scientifique et technologique de l’Essonne (29 % des effectifs salariés de la R&D francilienne), impulsé notamment par les synergies mises en place sur le territoire Paris-Saclay.

Le cresson, le chanvre et le miel pour faire rayonner le sud Essonne
Au-delà du tissu industriel, l’Essonne c’est par exemple un marché théorique de près de 13 milliards d’euros, dont 9 milliards dans des produits non-alimentaires, mais également un territoire fier de sa ruralité et de son agriculture. 

L’Essonne est en effet le premier producteur national de cresson par exemple, mais dispose d’autres productions phares comme le miel et les plantes aromatiques, sans compter l’essor d’une filière chanvre d’avenir (acquisition récente d’une unité de transformation pour le département), dont les débouchés multiples, aussi bien dans l’alimentation que l’écoconstruction, participeront au rayonnement du sud de notre département. 

Consultez l’Essonne en chiffres 2018