Photovoltaïque : la révolution de l’auto-alimentation

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Transition énergétique
A la pointe du photovoltaïque, SYS ENR (Grigny) travaille sur une centrale locale d’auto-alimentation innovante !
SYS ENR
Crédit photo : SYS ENR

Les énergies renouvelables (ENR) décollent ! « Actuellement à 0,7%, leur part dans le mix énergétique devrait atteindre 4 à 5% dans 5 ans », s’enthousiasme Franc Raffalli, fondateur de SYS ENR (Grigny), une entreprise du photovoltaïque créée en 2006, et acteur important du développement des ENR en tant que président du GS21 (normes au CSTB) et vice-président GMPV/FFB.

« Nous vivons une véritable révolution énergétique dont les tendances convergent vers l’électrique, d’où l’intérêt grandissant pour les ENR à même d’en fournir sans limite et sans impact négatif pour la planète. Une solution se dessine avec l’auto-alimentation : soit des petites centrales de production d’une électricité d’origine renouvelable (entreprises, collectivités, ensembles urbains, etc.) stockable dans les batteries des voitures et ainsi accessible en cas de pic. Actuellement ce système est testé à Madère et à Porto Santo par Renault. »

Côté solaire, les performances progressent d’année en année. « J’ai démarré avec des panneaux qui produisaient 100 w/m2, aujourd’hui ils atteignent 250W/m2 et ils devraient atteindre 300w/m2 à terme. »

Convergence vers l’électrique

Aujourd’hui fabricant et installateur de systèmes solaires pour des clients prestigieux comme Engie, Groupe Casino, Soprema, SYS ENR a su passer le cap de 2011 lorsque le marché BtoB du photovoltaïque s’est effondré avec la division par deux du prix de rachat de l’électricité.

Une crise surmontée par une adaptation au marché Btob et un retour à la R&D et le lancement d’un projet de centrale de production d’hydrogène à partir du photovoltaïque : une solution de conversion et de stockage de l’énergie cruciale pour faire face à la difficulté majeure que présente les ENR : l’intermittence. Actuellement, le projet est avancé à un niveau de prototypage qui permet de dimensionner ces centrales à vocation territoriale à d’excellents niveaux de production.

Pour l’heure, ce visionnaire connaît une progression record de son CA ces dernières années (1M€ en 2012, 5M€ en 2018). « Pour les entreprises, la transition énergétique est en réalité une source de rentabilité. Le retour sur investissement est quasi immédiat dès lors que l’on pratique une approche systémique pour intégrer les ENR. Une simple porte-tambour défectueuse peut être la source de plusieurs dizaines de milliers d’euros de perte ! »