Vers une alternative naturelle et durables aux antibiotiques ?

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Découvrez Phagos, une start-up qui développe une alternative naturelle aux antibiotiques.
Alexandros Pantalis et Adèle James - Phagos
Crédit : Phagos

Installée à la pépinière Génopole, la jeune biotech, créée en mai 2021 par Alexandros Pantalis et Adèle James, exploite les capacités des bactériophages (ou phages) qui sont des micro-organismes partout présents et redoutables tueurs de bactéries.

La phagothérapie – la solution thérapeutique exploitant le potentiel des phages - est connue depuis plus d’un siècle mais a été éclipsée avec la généralisation de l’usage des antibiotiques. Elle connaît un nouvel élan car le contexte a fortement évolué. « Les antibiotiques sont de moins en moins efficaces. Les bactéries deviennent résistantes et pour certaines les antibiotiques ne parviennent plus à les éliminer. Ainsi des infections de routine peuvent devenir mortelles », explique Alexandros Pantalis. 

Par ailleurs, les outils, les méthodes, les technologies se sont considérablement améliorées rendant plus facile l’approfondissement des recherches en phagothérapie. « La difficulté de notre activité tient dans le fait que le phage est très spécifique et ne va aller éliminer qu’une sous-espèce de bactérie. Aussi faut-il assembler une combinaison de plusieurs phages pour réguler une espèce bactérienne et rendre la cure efficace », poursuit Alexandros Pantalis.

Une importante levée de fonds début octobre

Le minutieux travail d’extraction des phages, de leur reproduction et de leur assemblage est réalisé dans la laboratoire de l’entreprise à la pépinière. « Notre présence à Genopole nous permet d’avoir accès à des équipements très coûteux. Grâce à ce soutien du secteur public nous avons pu aller jusqu’à la Preuve de Concept (POC) et avoir assez d’éléments pour attirer des financements privés », complète Alexandros Pantalis. 

Début octobre Phagos a clôturé une levée de fonds de 2,3 millions d’euros qui lui permettra de passer à la distribution industrielle de phages thérapies.

Phagos a réalisé sa POC dans un élevage. Elle se focalise, en effet, sur le monde animal ; un immense marché car 70 % des antibiotiques sont consommés par des animaux ! 

+ d’infos