La Miam Locale

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Bientôt une nouvelle adresse à Gif-sur-Yvette où consommer 100 % local. Le dirigeant a été accompagné dans le cadre du dispositif Entrepreneur#Leader.
La Miam Locale
CCI Essonne

Bientôt une nouvelle adresse à Gif-sur-Yvette où consommer 100 % local. Le dirigeant a été accompagné dans le cadre du dispositif Entrepreneur#Leader.

Malgré le contexte, le projet se poursuit. Des produits cosmétiques des Molières, de la bière de la vallée de l’Yvette, de la farine des Yvelines, des volailles de l’Essonne, des pâtes d’Eure-et-Loir ou encore du bœuf de Normandie : La Miam Locale promet d’offrir à ses clients de la proximité ! « La boutique ouvrira ses portes en septembre, au coeur du nouveau quartier de Gif-Sur-Yvette sur le plateau de Saclay » se réjouit Matthieu Contamine, son fondateur. 

60 producteurs à moins de 200 km

«L’idée est de proposer près de 400 articles alimentaires et non alimentaires en provenance d’une soixantaine de producteurs situés à moins de 200 km à la ronde ». Le ton est assuré. Matthieu Contamine est un professionnel du négoce, ex-commercial puis directeur adjoint d’une société de vente en gros à Rungis. « En septembre dernier, je me suis installé avec ma famille en vallée de Chevreuse pour changer de vie. L’absence, dans les environs, de commerce spécialisé dans le 100 % local a été un déclic pour lancer le projet ».

Epicerie physique et en ligne

La crise du Covid 19 ne perturbe en rien les préparatifs. Accompagné dans le cadre du parcours Entrepreneur#Leader coorganisé par le réseau des CCI d’Ile-de-France, Matthieu Contamine peaufine son plan de financement. « L’investissement tourne autour de 300 KE, couvert en grande partie par emprunt. J’espère également un prêt d’honneur de 12 KE d’Initiative Essonne ». Autre coup de pouce, le Chèque numérique de 1500 euros de la Région Ile-de-France pour la mise en place d’une épicerie en ligne. « La Miam Locale proposera aussi la vente hebdomadaire de paniers primeurs et de colis de viandes sur réservation. L’activité devrait vite monter en puissance. Un premier salarié pourrait être embauché dès la fin de cette année ».