IBM a son nouveau centre de Co-Innovation

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Information des entreprises
IBM France Lab a inauguré les locaux de son centre de co-innovation IBM Paris-Saclay.
Inauguration du centre de Co-Innovation de IBM
CCI Essonne

350 chercheurs et spécialistes en intelligence artificielle, automatisation intelligente et développement logiciel seront à terme accueillis dans le nouveau centre de co-innovation IBM Paris-Saclay. Des locaux qui ont été inauguré vendredi 17 décembre, en présence de Cédric O, secrétaire d’état chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, et de nombreux élus locaux. Patrick Rakotoson, président de la CCI Essonne et Jean-Marc Morandi, élu CCI délégué au plateau de Saclay étaient également présents à cette occasion. 

« Le centre de co-innovation IBM Paris-Saclay est à l’image de ce qu’est IBM France aujourd’hui, a déclaré Béatrice Kosowski, présidente d’IBM France, une entreprise à la pointe de la technologie, ouverte sur son écosystème de partenaires pour les aider à résoudre leurs défis de manière collaborative, avec au cœur de ses préoccupations les questions d’éthique et de responsabilité. »

Collaboration avec des partenaires académiques et industriels

Les équipes d’IBM France Lab travaillent en collaboration avec des partenaires académiques et industriels, notamment l’université Paris-Saclay et des PME et ETI françaises sur le programme de R&D AIDA (Al for digital automation). Ce projet a pour objectif le développement de l’Intelligence artificielle explicable et responsable permettant aux entreprises d’améliorer leur performance.

Contribuer à la croissance de l’écosystème d’innovation de Paris-Saclay

L’ambition d’IBM ne s’arrête pas là. En faisant le choix de s’implanter à Paris-Saclay, le groupe participe à la dynamique d’attractivité, à former et à attirer des chercheurs en France. « Nous allons continuer de développer le formidable écosystème public-privé que nous avons déjà réussir à construire ensemble, a commenté Harley Davis, vice président IBM France Lab. Nous voulons faire de IBM un lieu majeur de R&D et IA, multiplier nos collaborations scientifiques avec des partenaires privés ou académiques. »

Et le quantique aussi

L’ambition est aussi d’être sur des applications concrètes pour les entreprises avec des débouchés économiques. C’est pour cela que l’entreprise rassemble l’intégrabilité de la chaine de valeur au même endroit. À terme il est prévu de trouver de nouveaux sujets de collaborations avec les acteurs français, sur d’autres technologies, comme le quantique.