Lena "Bellechezsoi" : la beauté à domicile

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Depuis 2 ans, Léa Frilley développe avec succès son activité de soins esthétiques.
Lena Bellechezsoi : la beauté à domicile
Crédit : Léa Frilley

« Être entrepreneur exige un bon moral et beaucoup d’énergie. Mais l’indépendance n’a pas de prix ». Deux ans après avoir ouvert à Morsang-sur-Orge son autoentreprise de soins esthétiques à domicile, Léa Frilley ne regrette rien de sa vie professionnelle passée : « J’ai débuté à 16 ans dans l’esthétique par une formation en alternance, puis j’ai travaillé dans plusieurs grandes enseignes d’institut de beauté. Avoir ma propre activité m’offre un confort de vie mais aussi la garantie d’une meilleure rémunération ».

Un accompagnement CCI personnalisé
Pour se lancer dans cette aventure, la jeune femme de 25 ans s’est appuyée sur l’offre de services de la CCI Essonne : « J’ai d’abord participé au stage 5 jours pour entreprendre, qui m’a permis de comprendre les étapes-clés du lancement d’une activité et d’acquérir les compétences de base d’un dirigeant. Dans la foulée,  je me suis inscrite au parcours Entrepreneur#leader pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé pendant les trois premières années d’exercice. Je rencontre mon conseiller CCI régulièrement lors de points d’étapes et je peux le contacter par ailleurs, dès que j’ai une question, quelque soit le sujet : juridique, comptable, commercial, numérique... C’est très rassurant ».

Une offre de soins et de formations
Portée par une communication dynamique sur internet, l’affaire grandit bien. « J’ai un site internet et je dialogue beaucoup sur mon compte Instagram ». A côté de son offre de services esthétiques (soin du visage, beauté des pieds, rehaussement des cils, épilation), Léa Frilley a également développé des prestations onglerie sur mesure. « Et j’ai  décroché un agrément auprès de la Direccte pour proposer des formations professionnelles. J’ai ouvert deux sessions dans la prothésie ongulaire et le nail art, qui m’apportent, ainsi, un revenu complémentaire ».

S’ouvrir aux entreprises
Autre axe de développement, la diversification de la clientèle : « Pour le moment, je travaille exclusivement pour des particuliers mais j’envisage un élargissement aux entreprises. Et quand l’activité sera bien installée, l’idée serait d’ouvrir mon institut avec une équipe pour m’épauler ».