Imprimer

Législatives 2024 : nos 6 propositions pour soutenir les entreprises et l'économie

Publié le 25 Juin 2024

Réunis en Assemblée générale ce lundi, les élus de la CCI Essonne ont adopté une série de propositions à destination des futurs députés pour soutenir et dynamiser l'économie !

Pour Patrick Rakotoson, président de la CCI Essonne : « Avant toute chose, les entreprises ont besoin d’un cap clair. Toutes ces propositions visent à construire une France plus compétitive, innovante et durable, mais elles doivent cependant s’inscrire dans une stratégie lisible et stable sur le long terme, notamment en matière de règles fiscales. C’est une condition de la réussite ! »

La CCI Essonne invite l’ensemble des candidats aux législatives à s’emparer de ces sujets, vitaux pour les entreprises :

PROPOSITION 1 : SIMPLIFIER LA VIE DES ENTREPRISES

Pour améliorer la compétitivité des entreprises françaises, il est crucial de simplifier les démarches administratives. La CCI Essonne propose d’intégrer une meilleure lisibilité des normes, une harmonisation dans la transposition des directives européennes, un renforcement des relations entre entreprises et administration, et la création de cadres expérimentaux pour favoriser l’innovation des PME et start-up.
 

PROPOSITION 2 : FORMER AUX METIERS DE DEMAIN

Il est essentiel d’anticiper les besoins futurs en compétences des entreprises. En collaboration avec l’État et les entreprises, la CCI Essonne propose de développer des parcours éducatifs adaptés et d’investir dans l’orientation professionnelle des jeunes pour les préparer aux métiers émergents, notamment dans les domaines de l’IA, de la cyber sécurité et de la blockchain.

PROPOSITION 3 : SAUVER L’APPRENTISSAGE

L’apprentissage est une voie d’excellence menacée par des baisses de financement. La CCI Essonne plaide pour une reconstruction pérenne du système de financement de l’apprentissage et pour l’arrêt des baisses de prise en charge qui impactent négativement ces formations. 
 

PROPOSITION 4 : CONCILIER REINDUSTRIALISATION ET SOBRIETE FONCIERE


L’Etat a adopté le plan d’investissement « France 2030 » pour assurer une plus grande souveraineté du pays dans les domaines stratégiques, et innover dans les secteurs d’avenir tout en encourageant en parallèle la transition énergétique et environnementale. Or, dans beaucoup de territoires, un des principaux freins à l’implantation ou au développement de l’industrie reste le foncier. Il faut préserver les espaces dédiés à l’activité économique, avec l’objectif de reconquête des friches industrielles, et sensibiliser les collectivités et les citoyens à l’importance de l’industrie pour une meilleure acceptabilité de l’industrie au niveau local.
 

PROPOSITION 5 : ACCOMPAGNER LA TRANSITION ECOLOGIQUE

La transition écologique des entreprises doit être soutenue par des dispositifs de financement simplifiés et adaptés. Il est nécessaire d’adopter une approche à moyen et long terme pour permettre aux entreprises de s’adapter progressivement aux nouvelles exigences environnementales.
 

PROPOSITION 6 : VALORISER ET PROTEGER LES COMMERCES DE PROXIMITE ET LES METIERS DE SERVICES

Il est vital de donner aux commerçants et aux métiers de service les moyens de s’adapter aux évolutions qui les touchent de plein fouet et les encourager à faire évoluer leurs pratiques pour rester visibles et connus du grand public. Les centres-villes doivent être repensés afin de reconquérir la centralité territoriale. En parallèle, il faut soutenir activement les commerces physiques avec une équité fiscale améliorée par rapport aux pure-players.

 

> Consultez la version intégrale des 6 propositions (PDF)