Imprimer

[En Essonne Réussir] Arthis: Faciliter l'utilisation de la réalité augmentée

Publié le 17 Mai 2024
L’entreprise basée au cluster C-19 à Évry-Courcouronnes a développé une application permettant de déposer des objets virtuels dans des lieux réels.

Enrichir la découverte d’un lieu ou d’un événement avec des objets de réalité augmentée, en utilisant simplement une application sur un smartphone, c’est la proposition d’Arthis, cofondée en 2022 à Évry-Courcouronnes par Ségolène Dufour-Genneson et Grégoire Giroux.

La première, formée aux affaires internationales, et le second, ingénieur en informatique et diplômé d’une école de commerce, ont conçu une solution innovante permettant de relier un objet en 3D à des coordonnées GPS.

Ces grands amateurs de voyages et de chasses au trésor ont eu l’idée à la suite de la visite d’un site touristique remarquable où le public ne bénéficiait d’aucune information.

De fait, c’est d’abord dans le secteur du tourisme et du patrimoine qu’Arthis a commencé à déployer cette solution présentée au dernier CES à Las Vegas – où elle a obtenu le prix Consumer Tech du pavillon France.

« Nous commercialisons notre solution notamment en marque blanche, via un abonnement annuel qui permet aux utilisateurs de gérer eux-mêmes en toute liberté le dépôt des objets et de créer des itinéraires virtuels dans le monde réel », explique Ségolène Dufour-Genneson, présidente de la SAS, en charge de la stratégie et de la commercialisation.

Parmi les premiers clients d’Arthis : l’association culturelle Préfigurations, à Évry-Courcouronnes, et un groupe hôtelier parisien.

« Nous avons aussi des contacts avec des villes pour des visites de sites et des animations socioculturelles, notamment dans le cadre des JO. L’application, déjà déclinée en trois langues, pourra être traduite dans toutes les autres grâce à l’intégration de l’IA générative », précise la dirigeante.

Parmi les autres secteurs d’activité qu’elle est susceptible d’intéresser, l’industrie, pour baliser des visites de site à moindre coût financier et environnemental.

DES LEVIERS DE DÉVELOPPEMENT BIEN ENGAGÉS

L’entreprise de quatre personnes (quatorze d’ici à fin 2024) a intégré l’accélérateur Le Village by CA, leader français dans l’industrie du tourisme et partenaire notamment de Disneyland Paris, tout en restant basée au cluster C-19, apparenté à l’Ensiie (École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise), où elle bénéficie de locaux de 50 m² et d’équipements mutualisés.

Son objectif est d’atteindre dans les trois ans un effectif de 45 personnes et un CA de 4 à 5 M€ (300 000 euros en 2023). Une levée de fonds en cours d’un million d’euros, dont une partie en subventions et prêts, soutiendra ce développement.

« Par la suite, nous envisageons de proposer aussi une solution spécifique pour le grand public », précise Grégoire Giroux.


Auteur: Catherine Lengellé