Une vente aux enchères au profit de l’AFM Telethon

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Vie institutionnelle
Le 11 mars prochain, les 5 oeuvres réalisées dans le cadre du concours Eveil à l'esprit d'entreprendre seront mises aux enchères au profit de l'AFM Téléthon.
Réalisées par l’artiste Cédric Vaysse (spécialisé dans le graffi et l’aérographie) dans le cadre de la 11ème cérémonie du concours « Eveil à l’esprit d’entreprendre » organisée par la CCI Essonne,  5 toiles vont faire l’objet d’une vente aux enchères au profit de l’AFM TELETHON.
 
La vente est organisée par le Cabinet Lancry/Camper (commissaire priseur). Elle se déroulera le samedi 11 mars 2017 à 14h00 à l'Hôtel des ventes de Corbeil-Essonnes (10 quai de l'Essonne) en présence de l’artiste.
 
Les enchères pourront avoir lieu sur place, par téléphone ou par internet (ordre d'achat). Les acheteurs devront alors s'acquitter de frais supplémentaires (22,8% non déductibles). Les œuvres sont actuellement exposées dans le hall de la CCI Essonne jusqu’au 26 février. Elles seront ensuite visibles à l’hôtel des ventes de Corbeil-Essonnes, les 10 et 11 mars 2017 :
 
  • 1- « Persévérance & détermination » (format : 110x200 cm) – mise à prix : 450 €
  • 2- « Underground city » (format : 33x46 cm) – mise à prix : 150 €
  • 3 - « Gizeh of Mars » (format : 33x46 cm) – mise à prix : 150 €
  • 4 - « Fantastic  forest » (format : 33x46 cm) – mise à prix : 150 €
  • 5 - « Seen Gaïa of Nibiru » (format : triptyque) – mise à prix : 150 € la toile soit 450 € le triptyque
L’artiste en bref 
Durant son enfance, Cédric Vaysse a grandi à Ivry sur seine. Proche de la voie ferrée, il y voit les lettrages de la première génération de graffeurs qui recouvrent les bords de voies : c’est une révélation. Dès les années 90, il rentre dans le mouvement et peint différents supports. Ils rencontrent de nombreux peintres avec qui ils réalisent des fresques de plus en plus complexes et abouties. C’est ainsi qu’à l’été 2011, il participe dans le cadre du Contrat de Développement culturel avec le Conseil général de l’Essonne, à une Exposition/Installation in situ dans une friche intitulée « station mire ». Après un mois de travail acharné, ce lieu déserté depuis bien trop longtemps, devient une véritable « ruche bourdonnante de création artistique ». En 2015, il s’intéresse à la technique du space painting qu’il s’empresse de transférer sur des formats bien plus grands. Toujours à la recherche de nouveaux outils, il entreprend également une formation d’aérographe à Rouen.