Transition numérique : quels impacts sur l’entreprise ?

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
31% des salariés jugent la transition numérique essentielle (sondage Ipsos-CESI-Le Figaro)
Julien Eichinger-fotolia
 
La transition numérique ? C’est une question qui apparaît plus particulièrement stratégique aux yeux des cadres (42% contre 12% des ouvriers), dans les grandes entreprises (31% des salariés d’entreprises de 500 salariés et plus) et dans le secteur des services (26%).
 
Les autres salariés jugent le sujet non essentiel (48%). C’est le cas d’une majorité de salariés travaillant dans des entreprises de moins de 100 salariés, et particulièrement dans les TPE (22% des salariés dans ces structures jugent le sujet « important mais pas essentiel » et 37% le jugent secondaire). 
 
Exigence client
En revanche, les chefs d’entreprise dans leur ensemble (TPE comprises) sont une majorité à considérer que la transition numérique a déjà eu des conséquences importantes sur le niveau d’exigence de leurs clients (54%), sur leur stratégie de relation clients (52%) ou encore sur le degré de concurrence entre les entreprises dans leur secteur d’activité (51%).
 
Pour les chefs d’entreprise comme pour les salariés, la transition numérique est davantage perçue comme une chance plutôt qu’une menace pour leur entreprise.
 
Un impact positif sur la manière de travailler
Si les salariés jugent positivement l’impact de la transition numérique pour leur entreprise, c’est notamment parce qu’ils constatent majoritairement une influence positive dans plusieurs domaines : 59% jugent qu’elle a eu au cours des 5 dernières années un impact positif sur leur manière de travailler (contre 15% qui pensent qu’elle a eu un impact négatif et 26% ni positif, ni négatif), 58% un impact positif sur le secteur d’activité de leur entreprise (contre 14% négatif), 57% sur l’activité commerciale de leur entreprise (contre 13% négatif) et 50% sur leur bien-être au travail (contre 22%).
 
Le bilan du développement des outils numériques dans l’entreprise (usage croissant du mail, possibilité de télé-travailler, plateformes de gestion RH, intranet, réseaux sociaux d’entreprise...) est d’ailleurs lui aussi globalement positif pour les salariés.
 
Besoin  de formation
11% des salariés déclarent ainsi ne pas être à l’aise avec ces outils, notamment les 50 ans et plus (17%) et les ouvriers (15%). Dans ce contexte, se former pour mieux maîtriser les outils numériques est crucial, pour l’entreprise comme pour les salariés : 31% déclarent d’ailleurs qu’ils souhaitent bénéficier d’une formation en la matière.
 
Les salariés qui ne sont pas à l’aise avec ces outils sont logiquement plus nombreux à le souhaiter (42%), mais une majorité n’a pas encore sauté le pas (58%), au risque de rester sur le bord du chemin.