Social selling : vendre par les réseaux sociaux

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
Toutes les clés du social selling avec Cyril Largy, président d'Actibizz (Etampes).
 
Avec, en moyenne, 1,7 h/jour de présence sur les réseaux sociaux, les 13-25 ans constituent une nouvelle cible à fort potentiel à ne pas rater. Cyril Largy, président d'Actibizz, nous donne les clés pour comprendre et transformer ces internautes en prospect.
 
A 78% les commerciaux qui recherchent leurs prospects sur les réseaux sociaux en utilisant les nouvelles technologies marketing - LinkedInd (72%), CRM (65%), Google (60%) - réussissent mieux que leurs homologues non web.
 
Aujourd’hui, jeux, récompenses, etc. servent d’hameçon pour engranger des profils mesurés (like*, etc.) et corrélés (cookies) qui servent à alimenter le marché de la vente de fichiers clients, en pleine croissance, sur des marchés plus en moins opaques (leaks). Mais aussi pour faire des affaires avec cette multitude connectée, hommes et objets, sur Facebook (1,7 Mds), Youtube (1 Mds) ! Google, par exemple, fait fructifier lui-même ses données à travers la création, en 2015, d’un ‘’empire numérique’’ (Alphabet) couvrant de multiples services avec des visées, notamment, trans- et post-humanistes.
 
Les marchés sont des conversations
 
Pour les PME et TPE, entrer sur ces marchés de demain avec efficacité sans la puissance de feu des géants numériques, s’avère possible en devenant tout d’abord une marque produit, qui lui permettra de prendre la parole et délivrer des contenus. Sur les réseaux sociaux, le circuit est rodé : il va du contact (via un profil d’expert et d’offreur de solution, notamment) à la fidélisation où l’émotionnel y joue un grand rôle.
 
Les applis ne manquent pas pour analyser vos données, au jour le jour ou à l’événement. Une règle du jeu à respecter ? En plus d’être rigoureux et régulier sur les réseaux, soyez sincère et bienveillant : c’est une condition sine qua non pour être écouté (lu et vu). Même si les internautes ne cliquent pas, ils vous gardent en mémoire ! Patience recommandée.
 
Merci à Cyril Largy pour ce témoignage réalisé pendant la Semaine du numérique 2016.