À quel point l’Europe est-elle numérique ?

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
Lancement de la stratégie européenne pour un marché unique numérique: quels résultats?

La connectivité, les compétences numériques ou les services publics sont autant de domaines dans lesquels les pays de l'UE ont progressé depuis le lancement de la stratégie pour un marché unique numérique par la Commission européenne l'année dernière.

La Commission européenne a publié fin février les données fournies par l'indice relatif à l'économie et à la société numériques (DESI) pour 2016. Il en ressort que les États membres ont accompli des progrès dans des domaines tels que la connectivité, les compétences numériques ou les services publics depuis la publication de la stratégie pour un marché unique numérique par la Commission européenne l'année dernière.

Pourtant, si les données publiées montrent que des améliorations ont été enregistrées, elles révèlent aussi un ralentissement des progrès. Il faut prendre des mesures, au niveau de l'UE comme au niveau national, pour éliminer les obstacles qui empêchent les États membres de l'UE de tirer pleinement parti des possibilités qu'offre le numérique.

M. Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne pour le marché unique numérique, a déclaré: «Les particuliers, les entreprises et les services publics sont de plus en plus nombreux à passer au numérique. Mais ils rencontrent encore trop de difficultés liées au manque de couverture internet à haut débit ou de services d'administration en ligne transfrontières, ou encore au commerce électronique transfrontière. Il faut y remédier, et c'est l'objet de notre stratégie pour un marché unique numérique. Les premières propositions soumises dans le cadre de cette stratégie vont dynamiser le commerce électronique et la connectivité. Toutes nos propositions seront présentées dans le courant de cette année, et j'engage les États membres de l'UE à ne pas perdre de temps pour les appuyer. Ces propositions leur permettront de doper leurs performances numériques et leur économie.»

M. Günther H. Oettinger, commissaire européen pour l'économie et la société numériques, s'est exprimé en ces termes: «L'UE progresse, mais trop lentement. Il ne faut pas céder à l’autosatisfaction. Si nous voulons rattraper le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud, il nous faut agir. Nous présenterons, au mois de mai, des recommandations concrètes élaborées sur la base de l'indice publié aujourd'hui, qui permettront aux États membres de l'UE d'améliorer leurs performances nationales. Je suis convaincu qu'avec ces mesures, associées à nos efforts pour créer un marché unique numérique, les résultats de l'UE dans son ensemble et de ses États membres pris individuellement ne cesseront de s'améliorer dans les années à venir.»