Osélysé, restaurant bistronomique connecté

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
#CCIcommunity : Osélysé, restaurant bistronomique
Minh Leduc - OSELYSE

 

A Courcouronnes, Minh et Stéphanie Leduc ont ouvert une table originale qui allie prix doux (de 12 à 23 euros) et cuisine inventive, dans la lignée des grands chefs, à partir de produits frais exclusivement. Un aboutissement professionnel pour ces créateurs de talent. Son levier de croissance: les réseaux sociaux.

Parmentier de lapin et purée de vitelotte, filets de rouget en croûte provençale, rémoulade de céleri au crabe et moutarde à l’ancienne, infusion de clémentine, menthe et basilic en gelée : les plats servis (pris au hasard sur la carte pour exemple) en ce mois de janvier à l’Osélysé n’ont rien à envier aux grandes maisons ! C’est le principe de la bistronomie (contraction de bistrot et gastronomie) qui s’applique à ces tables alliant prix doux, petite équipe, salle intimiste et cuisine inventive par des chefs formés auprès des meilleurs. C’est le cas de Minh Leduc (39 ans) qui, après vingt ans passés à seconder de grands chefs (La Mare au diable au Réau, Au Pavillon Bleu à Ozoir-la-Ferrière), a ouvert avec son épouse Stéphanie, qui s’occupe de la salle, ce restaurant de 25 couverts à Courcouronnes, sur la place des Champs-Elysées, au pied du siège de la Communauté d’agglomération Evry Centre Essonne (Grand Paris Sud). « Sur ce créneau du fait maison de qualité, nous n’avons pas de concurrence comme nous l’a montré notre étude de marché », confie le maître des fourneaux.

Du beau et du bon

Pour ce chef, détenteur d’un brevet professionnel de cuisinier au CFA d’Evry et d’une médaille de bronze de la Chambre de métiers et du Conseil départemental en gestion Hôtellerie-Restauration, cette création est un aboutissement mais aussi un challenge, aujourd’hui bien en passe d’être gagné. « Nous avons investi environ 60 000 euros pour reprendre le fond de commerce et adapter l’équipement de cuisine », explique le chef, très satisfait des conseils apportés par le service Commerce de la CCI Essonne, notamment pour être éligible au dispositif Nacre et ses prêts à taux zéro. une clé pour se lancer dans l'aventure entrepreneuriale.

Deux mois après l’ouverture, l’heure est la confiance en l’avenir. « En décembre, nous avons doublé le chiffre d‘affaires avec une salle souvent complète, notamment avec une clientèle d'affaires de proximité ou mobile qui peut réserver via Facebook », détaille ce restaurateur qui met un point d’honneur à confectionner une cuisine traditionnelle exclusivement à base de produits frais. Un atout sur lequel il communique avec brio et assiduité sur le site Internet du restaurant et les réseaux sociaux (Google My Business, Instagram, Facebook, Twitter, Tumblr, etc.) sur lesquels sont accessibles les menus du jour qui changent fréquemment au gré des arrivages. Pour lui, les réseaux sociaux sont un levier de croissance efficace et peu onéreux! "Chaque jour, j'alimente le site Internet. C'est indispensable", conclut le jeune chef qui a créé lui-même cet outil de connexion des commerçants 2.0 avec, là encore, originalité, esthétisme et efficacité.

www.restaurant-oselyse.com