OuiHop’ : l’auto-stop 2.0

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Transition énergétique
OuiHop’: une nouvelle application gratuite de co-voiturage dynamique
 
Lancée en octobre 2015, OuiHop’ cible une source d’économie d’énergie certaine : l’auto-stop. Un moyen spontané particulièrement intéressant pour pallier les carences, établies ou accidentelles, des transports en commun. Aujourd’hui, cette application qui met en relation les piétons avec les automobilistes passant à proximité et se déplaçant dans la même direction, se décline spécifiquement pour les entreprises qui souhaitent développer le covoiturage spontané courte distance sans contrainte auprès de leurs collaborateurs.
 
Lauréat en 2015 de l’appel à projet « Expérimentations franciliennes d’incitations innovantes pour des changements de comportements de mobilité », organisé par l’ADEME Ile-de-France, OuiHop’ s’est associé à l’EPAPS (ex EPPS) pour le lancement de son projet Auto-Stop 2.0 Saclay. Une expérimentation entérinée en décembre dernier avec des acteurs publics et privés du territoire dont le laboratoire RITM de l’Université Paris-Sud (U-PSUD), l’association Polvi qui rassemble les entreprises présentes sur le plateau de Saclay et l’EPAPS. Soit une dizaine d’entreprises et de grandes écoles participantes (Supelec, X, Ensta, CEA, etc.) pour environ 15 000 salariés.
 
« En Essonne, nous développons notre application sur diverses lignes (Saclay, Vallée de Chevreuse, Evry, N20, Courtaboeuf, vers les Yvelines) en identifiant avec les gros générateurs de flux comme Sanofi à Longjumeau ou le CEA à Saclay leurs besoins lorsque, par exemple, les transports en commun sont saturés ou trop peu fréquents », explique Franck Rougeau, co-fondateur de OuiHop’. Un concept visionnaire qui propose de remplacer l’intérêt financier par l’esprit citoyen des co-voitureurs sans changer leurs habitudes et que chacun pourra expérimenter en juin prochain puisque OuiHop’ sera le transporteur de Drim’in Saclay, une manifestation dédiée à l’innovation en matière de développement durable qui se tiendra à Polytechnique.
 
26000 salariés concernés en Île-de-France
 
Au total seize entreprises en Île-de-France ont choisi de faire appel à OuiHop’ pour améliorer la mobilité de leurs 26000 collaborateurs, selon leurs besoins spécifiques. « Sur le plateau de Saclay, nous avons beaucoup travaillé avec les collectivités locales et les groupements d’entreprises très concernés par les questions de transport à travers les PDIEs (plan de déplacement interentreprises), notamment pour supprimer au maximum les contraintes (planification, horaires de RDV, crochets, coût) qui nuisent au fonctionnement du co-voiturage classique », poursuit le dirigeant qui au-delà de cette approche a développé des ‘’motivateurs’’ pour inciter les automobilistes à s’engager à ‘’rouler citoyen’’. 
 
Si le piéton peut l'utiliser gratuitement pour 3 trajets/mois ou payer un abonnement illimité pour 2€/mois, l’automobiliste, lui, plus il participe au service, plus il est récompensé.  « Les bénéfices pour les conducteurs passent par des motivateurs conséquents fournis par nos partenaires : bons d’essence, heures de parking, révision automobile, assurance, etc. Accessibles via une monnaie virtuelle créée par OuiHop accumulée en fonction du nombre de trajets publiés (les Hopiz), et en participant à une loterie interne mensuelle », détaille Franck Rougeau qui vise 100 000 OuiHoper’s cette année en France.