Le Département finance une expérimentation de co-voiturage

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Mobilité et transports
Le Conseil départemental va financer 50 000 trajets de co-voiturage courte distance.
Graphlight-Fotolia
Pour ancrer de nouvelles pratiques de mobilité chez les Essonniens le Conseil départemental a lancé mardi 18 avril une expérimentation d’utilisation gratuite d’un service innovant de court-voiturage.
 
Jusqu’au 10 juin prochain, le Conseil départemental va dépenser 100 000 euros pour prendre en charge les frais de 50 000 trajets effectués par les Essonniens et les agents du Département via l’application mobile Karos. C’est la première opération de cette envergure menée en France.
 
« La mobilité durable est un enjeu fort pour le département comme en témoigne notre plan d’action éco-mobilités pour 2017-2021. Le court-voiturage constitue aujourd’hui le levier le plus crédible pour la favoriser. Nous portons l’idée que les pouvoirs publics doivent s’engager pour encourager et développer cette pratique qui bénéficie à chacun de nos concitoyens », explique François Durovray, Président du Conseil départemental.
 
En Essonne, 59 % des déplacements se font en voiture. 78 % d’entre eux s’effectuent à l’intérieur du département pour de courtes distances, tandis que le taux d’occupation moyen des véhicules n’est que de 1,1 personne, rappelle le Département.
 
Lancée en 2015, l’application Karos revendique 45 000 utilisateurs proposant 1 100 000 km à parcourir chaque jour.
 
« C’est la première fois, que les pouvoirs publics décident de subventionner le court-voiturage au même titre que les transports en commun traditionnels, tels que le métro ou le bus », se félicite Olivier Binet, co-fondateur de Karos.