La Recyclerie du Gâtinais : un concept qui plaît

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Transition énergétique
Avec La Recyclerie du Gâtinais l’économie circulaire trouve son expression la plus noble !

Le concept de réemploi gagne du terrain et avec elle les économies de matières premières et d’énergie ainsi que la protection de l’environnement. « C’est devenu un mode de vie », explique Nadège Botcazou, directrice de la Recyclerie du Gâtinais.

Depuis sa création en 2012 sur le site du Sigal (une société publique locale) à Prunay-sur-Essonne, cet atelier et chantier d'insertion (ACI) traite chaque année 10 tonnes de plus que la précédente. Soit en 2015, 89 tonnes constituées de tout venant (meubles, vaisselles, vêtements, électro-ménager, etc.). Ces déchets, qui sont collectés sur deux éco-centres du Siredom (Syndicat intercommunal pour le recyclage et l’énergie par les déchets et ordures ménagères) chez les particuliers et les entreprises ou sont déposés directement sur le site, sont ensuite en partie valorisés. Les objets qui ne peuvent l’être rejoignant les filières générales de recyclage, dont l’incinération qui peut être une source d’énergie pour les réseaux de chaleur.

Le principe directeur du traitement des déchets aujourd’hui étant de réduire au minimum leur enfouissement. La seconde vie des objets permet quant à elle une réduction de l’utilisation de matières premières et indirectement de consommation d’énergie. « Nous donnons  principalement une seconde vie aux meubles que nous restaurons ou que nous relookons. C’est un enjeu important car sinon ils seront enfouis car non recyclables en raison de leur peinture ou vernis, poursuit Nadège Botcazou. Mais aussi à de nombreux objets comme l’électro-ménager que nous nettoyons et dont nous vérifions le bon fonctionnement avant de les mettre en vente dans notre boutique. »

Eco-citoyens !

Cette croissance correspond sans aucun doute à une progression de ce concept innovant dans les esprits, de réemploi. Notamment parce qu'il permet de faire de bonnes affaires ou de trouver des objets uniques. D'ailleurs, les interventions de sensibilisation au réemploi que mène en milieu scolaire La Recyclerie ont du succès et sont appelées à se développer.

« Nos clients sont également sensibles au travail d'insertion qui nous permet chaque année d'accueillir environ 25 salariés, poursuit Sandrine Masin, présidente de l’ACI. Ici, elles forment un projet professionnel en lien avec d'autres organismes (centre de formation, Mission locale, Pôle Emploi, etc .) et des entreprises, acquièrent aussi des compétences transversales directement liées à notre activité, que nous avons fortement professionnalisée, tout en se frottant à la culture d'entreprise (ponctualité, mission, etc.).  Nous travaillons aussi avec l’association de chefs d’entreprise locale – R2V – pour développer l’emploi localement. Notre objectif aujourd’hui est d’augmenter le CA de nos ventes. Ce qui est possible aujourd’hui puisque nous pouvons répondre à des appels d’offres des collectivités et qu’émerge une nouvelle clientèle qui tout simplement saisit ici une alternative au neuf en trouvant un mobilier de qualité. »

Donner une seconde vie aux objets pour offrir une nouvelle chance d’insertion à ceux qui cherchent une nouvelle voie : avec La Recyclerie du Gâtinais l’économie circulaire trouve son expression la plus noble en plaçant l’homme au cœur de son activité.