Industrie du futur : l’avancée du projet

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
L'Alliance pour l'industrie du futur a présenté sa feuille de route technologique

 A cette occasion, les ministres Emmanuel Macron et Thierry Mandon ont rappelé l'enjeu essentiel d'une étroite collaboration entre les centres de recherche et les entreprises sur les principales technologies de l'industrie du futur. Quatre technologies prioritaires feront l’objet de travaux lors du 1er semestre : la fabrication additive, la cyber sécurité, la digitalisation de la chaîne de valeur (ou « continuité numérique ») et l’efficacité énergétique.
 
Les ministres ont demandé aux Instituts Carnot, et en particuliers à ceux qui sont membres de l’Alliance (CETIM ; CEA Tech ; M.I.N.E.S ; Télécom), de renforcer leur action de transfert de technologies de manufacturing avancé vers les PME et les ETI.
 
Un accord franco-allemand entre l’Institut Mines Télécom et la Technische Universität München pour mettre en œuvre une académie franco-allemande pour l’industrie du futur est signé. Objectif : favoriser, de part et d’autre du Rhin, le développement des usages du numérique les plus innovants dans l’industrie et ses filières.
 
Les ministres ont également souligné la nécessité d'accompagner la transformation des sites de production en formant les salariés aux nouvelles technologies. Ils ont annoncé, en lien avec le CGI (Commissariat général à l'investissement), la sélection du projet « Osez l'industrie » qui vise à créer un portail Internet pour informer les élèves et leurs familles sur les métiers, les formations et les besoins de recrutement de l’industrie du futur, en lien avec les entreprises.

Accompagnement des entreprises
La réunion du comité de pilotage de l’Alliance pour l’Industrie du futur a été également l’occasion de faire un bilan de l’accompagnement des entreprises dans leur modernisation. Ainsi, depuis mai 2015, plus de 1 200 PME et ETI se sont engagées dans la démarche pour bénéficier du diagnostic personnalisé proposé par les conseils régionaux sur un objectif de 2 000 à fin 2016.
 
Emmanuel MACRON a confirmé, en lien avec Bpifrance, le redéploiement de 100 M€ du programme d'investissement d'avenir permettant une augmentation de 1 Md€ du volume de prêts de soutien aux entreprises attribués dans le cadre du programme « Industrie du futur ». Ces prêts sans garantie viendront compléter les financements de partenaires bancaires et seront cumulables avec les autres dispositifs de prêts sans garantie de Bpifrance.