Class’croute : cap sur le digital

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
Né en Essonne, le réseau de franchise Class’croute booste sa croissance avec les outils numériques.
Chaque jour, les 140 restaurants de class’croute® préparent plusieurs milliers de repas, dont la moitié sont livrés. « 35 % des commandes sont passées sur notre site e-commerce, qui est en responsive design depuis un an », souligne Stéphane Mauduit, directeur marketing et communication de l’enseigne essonnienne basée aux Ulis, qui aura 30 ans en 2017.
 
Il a été embauché il y a quatre ans pour développer les outils liés aux nouvelles technologies en réponse aux attentes de la clientèle de cadres de class’croute®. L’an dernier, les ventes issues d’Internet ont représenté 13 % de son CA global (11 M€ sur 75 M€) et elles sont en passe de contribuer fortement, en 2016, à son augmentation (12 M€ sur 76 M€ en prévision). Succès qui tranche avec la baisse de 3 à 4 % du marché de la restauration rapide.
 
La PME de 27 personnes, reprise en 2000 par Jean-Marc Sonolet et Jean-Philippe Gras, respectivement président et directeur général, est à la tête de 140 restaurants en France et au Benelux, dont 138 en franchise et 2 succursales. Particularité de son site e-commerce : il se reconfigure en fonction du code postal indiqué par l’internaute et ne lui présente que les produits disponibles dans l’établissement le plus proche.
 
La carte commune au réseau comporte quelque 100 articles, de la gamme de 13 sandwichs aux tout nouveaux coffrets repas Premium, qui « visent le haut de gamme avec des ingrédients recherchés et des plats plus élaborés », et à l’offre traiteur packagée, « conçue pour répondre aux budgets de plus en plus serrés des entreprises », complémentaire du service sur mesure class'croute® réceptions.
 
Est-ce un effet de l’ergonomie du site et de la mise en scène attractive des plats ? Le panier d’achat moyen sur Internet dépasse celui des ventes sur place. Il est vrai que, en restaurant, les sandwichs sont préparés au fur et à mesure de la demande – le pain, cuit sur place le matin, reste ainsi frais et croustillant, ce qui diminue leur visibilité et donc leur attractivité. En réponse à cet inconvénient, des écrans dynamiques les mettent désormais en scène dans une quarantaine de points de vente avec pour effet une hausse immédiate de 30 à 35 % du CA de ces produits ! 
 
Ils seront donc de rigueur lors des prochaines ouvertures. L’enseigne class’croute® fourmille d’autres projets en matière d’innovations digitales. Comme le suivi de l’état des commandes en temps réel, projet d’envergure qui nécessitera de revoir toute l’organisation de la base de données d’ici à son aboutissement en 2018.