Ligne 18 reportée : une menace pour l’exposition universelle de 2025

Mobilité et transports
19 Janvier 2018
 
 
 
Suite à la publication d’un rapport de la Cour des Comptes qui s’inquiète des dérives budgétaires de la Société du Grand Paris et de l’augmentation du coût de réalisation des nouvelles lignes de métro, Elisabeth Borne, ministre des transports, a annoncé, ce mardi 16 janvier, qu’un nouveau calendrier pour la construction du Grand Paris Express serait prochainement présenté par le Gouvernement. 
 
Les élus de la CCI Essonne déplorent cette décision qui implique inévitablement le report de livraison de la ligne 18 et contredit les engagements pris par l’Etat. 
 
Si la ligne 18 n’est pas mise en service en 2024, entre les gares de l’aéroport d’’Orly et du CEA Saint-Aubin, quelles sont les chances qui demeurent pour Paris Saclay d’accueillir le village global de l’exposition universelle qui se tiendra en 2025 ? La ligne 18 est la seule solution crédible pour désenclaver le plateau de Saclay dont l’offre de transports est sous-développée. Son report après 2024 signifie que le site ne sera pas en mesure d’accueillir cet évènement d’envergure mondiale.
 
Les élus de la CCI Essonne ne peuvent que déplorer ce décalage de calendrier qui va inévitablement ralentir l’essor de Paris Saclay et risque de décourager les investisseurs nationaux ou étrangers. L’exposition universelle de 2025 est une opportunité considérable de renforcer le rayonnement international du plateau de Saclay, pôle d’excellence à la française reliant les acteurs économiques avec le monde de la recherche scientifique.
 
Le Sud de l’ile de France a souvent été laissé pour compte dans le passé, or il convient d’en tirer les conclusions.  « Aujourd’hui tous les signaux sont au vert pour le développement économique de la grande couronne, il conviendrait de ne pas lui mettre une épine dans le pied en écartant Paris Saclay de l’Exposition Universelle ! », rappelle Emmanuel Miller, Président de la CCI Essonne.
 
Les représentants du monde économique essonniens demandent clairement au Gouvernement de préciser le plus rapidement possible le nouveau calendrier du Grand Paris Express et d’engager des projets alternatifs d’infrastructures afin de ne pas compromettre la candidature de Paris Saclay à l’Exposition Universelle de 2025. 
 
Les entrepreneurs de l’Essonne et de l’ensemble de l’Ile-de-France doivent connaître au plus vite ces informations. Il est utile de rappeler que la Société du Grand Paris est financée en grande partie par les entreprises franciliennes : ces dernières contribuent à plus de 500 millions d’euros de taxe, collectée chaque année par l’Etat. 
 
Les élus de la CCI Essonne soutiennent également la pétition en ligne lancée par l’Université de Paris Saclay pour soutenir l’ouverture de la ligne 18 en 2024.