Ligne 18 : les représentants du monde économique tirent la sonnette d’alarme

Mobilité et transports
13 Novembre 2017
 
 
Depuis le début du mois de septembre, des incertitudes s’expriment sur le devenir et le financement du Grand Paris Express. Face à cette situation qui engendre des inquiétudes parmi les chefs d’entreprises, les élus de la CCI Essonne demandent un engagement ferme de l’Etat  pour la réalisation de la ligne 18  selon le calendrier initial prévu. 
 
La ligne 18 a vocation à devenir la colonne vertébrale des pôles économiques du territoire. Celle-ci sera cruciale pour pérenniser l’essor de Paris Saclay en permettant, via les gares de Palaiseau, Orsay-Gif et CEA-Saint Aubin, d’irriguer les différentes parties du plateau entre elles et créer les conditions d’un environnement économique propice à l’attractivité de ce territoire. 
 
Cette ligne de 35 km est indispensable pour engager des synergies entre les compétences économiques de pointe du pôle de Guyancourt - Satory et les laboratoires de recherche du plateau de Saclay. En reliant efficacement le cluster Paris-Saclay à l’aéroport d’Orly en 15 minutes (contre 1 heure aujourd’hui), les liaisons entre le campus et les grands centres d’innovations économiques internationaux seront considérablement améliorées. Enfin, la ligne 18 s’avère essentielle pour faciliter, via le pôle intermodal de Massy-Palaiseau, l’accessibilité aux grands pôles d’emplois du département. Compte tenu des enjeux économiques sur ce territoire,  le financement ainsi que le calendrier des travaux, doivent être réaffirmés par l’Etat, à savoir : 
 
Mise en service en 2024, entre les gares Aéroport d’Orly et CEA Saint-Aubin
Ouverture de la ligne, en 2030, entre CEA Saint-Aubin et Versailles Chantiers
 
La mise en service de la ligne 18 dès 2024, entre l’Aéroport d’Orly et le CEA de Saint-Aubin, est primordiale. En effet, Paris accueillera les Jeux Olympiques en 2024 et Paris Saclay est aujourd’hui en compétition pour l’Exposition Universelle de 2025. Le 25 octobre, le Président de la République en déplacement à Paris Saclay a d’ailleurs tenu à rappeler son attachement publiquement puisque ce sera: « une des vitrines de l’excellence scientifique et de recherche, (...) d’un projet parfaitement cohérent avec ce qui se développe sur le plateau». C’est pourquoi le site nécessite des connexions et infrastructures parfaitement dimensionnées pour l’organisation de ces évènements d’envergure mondiale. 
 
Emmanuel MILLER, Président de la CCI Essonne, explique ainsi : « Pour nous, élus de la CCI Essonne et représentants du monde économique, la ligne 18 permettra de structurer le territoire, de générer des retombées économiques et de faciliter les déplacements des essonniens qui sont déjà fortement contraints par la saturation des réseaux routiers. Dans le cadre du Grand Paris Express, la ligne 18 est la condition sine qua non de réussite d’un écosystème innovant qui doit permettre d’attirer des investissements en Essonne. Dans un rapport publié en février 2017, la Cour des Comptes pointait les risques d’une attractivité limitée de Paris Saclay par l’insuffisance des transports en commun… Par conséquent, nous ne pouvons accepter son report ou son amputation ! »