Virginie Cuiz’In : traiteur nouvelle vague

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Portrait d'entreprise
Portrait de Virginie Cuiz’in (Montlhéry), notre créatrice de juillet

 

Spécialiste des apéros-dînatoires et des cake design, l’atelier traiteur a été créé fin 2016 par Virginie Valente (Montlhéry), suite à une reconversion. Cette autodidacte a rencontré un succès quasi-immédiat grâce aux réseaux sociaux et le bouche-à-oreille. Son secret : savoir répondre aux désirs de ses clients en proposant du ‘’manger debout’’ de qualité et original.

Un jour elle a fait le choix de sa passion pour la cuisine et elle ne le regrette pas ! « Tout a commencé il y a quelques années alors que j’étais enseignante en éco-gestion en donnant bénévolement des cours de cuisine à des élèves, explique Virginie Valente. J’ai compris que cela était ma vraie passion. » A 40 ans, l’heure d’un nouveau choix professionnel s’est imposé sans délai. « Mon premier réflexe a été celui de me rendre à la CCI Essonne pour me faire conseiller sur ce qu’il fallait faire pour lancer une entreprise (statut juridique, immatriculation, etc.) et en particulier sur le fait que j’étais sans diplôme dans ce métier, hormis des stages en cake design. » 

La réponse : une profession de traiteur. Fin 2016, Virginie Cuiz’In nait à Montlhéry avec un investissement  sur fonds propres pour transformer 12 m² de la maison familiale en atelier bien équipé et aux normes sanitaires.  Et surtout avec un concept nouveau : du ‘’manger-debout’’  réalisé à partir strictement des désirs des clients et idéal pour répondre à la tendance actuelle des apéros-dînatoires, quel que soit l’événement : mariage et autres fêtes organisées par les particuliers mais aussi les entreprises. 

100% sur mesure

Pas de catalogue, tout à la carte et du 100% sur mesure avec des produits de qualité et originaux. « Je n’hésite pas à changer mes recettes si besoin : par exemple, si mon client n’aime pas la menthe, je trouve un substitut.  D’une manière générale, je me différencie en m’adaptant à toutes les demandes comme ce couple grand voyageur qui voulait faire partager pour leurs 30 ans, tous les mets qu’ils avaient découverts à travers le monde. » 

Le succès est quasi-immédiat et surprend la créatrice. «  Le bouche-à-oreille a très bien fonctionné, notamment à travers les réseaux auxquels j’ai adhéré (BNI, Développement et partage) mais aussi les lieux (entreprises, collectivités) où je donne des cours de cuisine et bien-sûr mes clients. Mais aussi et surtout les réseaux sociaux, raconte-t-elle. Surtout Facebook où je suis très présente avec des conseils, des recettes, des photos de mes réalisations, etc. J’ai démarré avec 100 followers, j’en compte aujourd’hui 2500 !  » 

•    www.facebook.com/virginievalentecuizin