« Réussir en banlieue a boosté mon projet de reprise ! »

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Création d'entreprise
10 ans de Réussir en banlieue : découvrez le témoignage de Samir BOUZAR, créateur d’AB2C
Crédit photo : Lionel Antoni
Avant de racheter l’auto-école de son quartier natal des Tarterêts à Corbeil Essonnes, Samir Bouzar se prédisposait à embrasser une carrière dans l’aéronautique. A la sortie de ses études, le sort en décide autrement. « Après un an de recherche d’emploi infructueuse dans ce secteur, on m’a proposé opportunément un poste d’enseignant dans l’auto-école ABCMG ». 
 
Pendant huit ans, dont un an de formation en alternance, le jeune homme s’exerce au métier avant d’accepter, en avril 2015, de succéder à son employeur, parti à la retraite. A 29 ans, le voici piloter de ses propres ailes la SARL, rebaptisée AB2C. Une prise de responsabilité en toute sérénité : « J’avais suivi des cours de gestion pendant mes études aéronautique ! »
 
Pour se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, Samir Bouzar a choisi de candidater à la convention de financement « Réussir en banlieue » organisé par la CCI Essonne en 2014 : « Ce programme m’a permis de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, notamment pour booster ma demande de financement auprès du réseau Initiative Essonne. J’ai bénéficié de deux prêts d’honneur à taux zéro sans garantie, dont un prêt Ile-de-France Transmission, d’un montant de 13.250 euros chacun». Une aide à la hauteur de son projet !
 
« L’école était spécialisée dans les véhicules en boîte manuelle. Nous avons décidé d’élargir notre activité à la conduite automatique puis à la formation des handicapés des membres supérieurs. Et depuis avril, nous sommes agrémentés pour la conduite des deux roues toutes catégories ». 
 
Ces diversifications ont nécessité l’emploi de deux nouveaux salariés, portant à neuf l’effectif de l’entreprise, et l’achat, entièrement autofinancé, de dix véhicules, dont huit motos. Les retombées sont fructueuses : « Cette année, nous accueillons près de 470 élèves pour le permis B, soit une hausse de 12 % comparé à la fréquentation de 2015 ainsi que plus d'une centaine d'inscrits pour le permis moto ». Et l’avenir s’annonce tout tracé, jalonné par plusieurs projets : « Nous réfléchissons au lancement de deux formations Bus et Poids lourd d’ici deux à trois ans ».
 
Facebook « Ecole de conduite ABCMG »
Snapchat « autoécole-abcmg »
 
Les portraits de créateurs pour les "10 ans de Réussir en banlieue" ont été réalisés avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne.