Evryware : fidèle aux rendez-vous numériques de la CCI

Suivre l'actualité de la CCI Essonne ACTUALITE
Numérique
Evryware trouve dans les rencontres numériques de la CCI une opportunité pour faire de la veille et nouer des contacts.
Jean-Pierre Tourneret - dirigeant d'Evryware
Everyware, centre de formation (de la bureautique à la gestion) pour entreprises et demandeurs d’emploi (à 50%) a élargi ses cursus au numérique. Mais en partie seulement, conservant l’échange humain prioritaire, comme atout de réussite. Un ressort que l’entreprise basée à Evry utilise pour s'adapter au mieux à la révolution digitale de son secteur en participant aux échanges collaboratifs et conviviaux mis en place par la CCI Essonne autour du numérique : Digital Break, club Tic, Plato numérique et commercial, Semaine du numérique…
 
« Les moments de rencontres et de partage, libres et spontanés, organisés par la CCI Essonne permettent de réaliser une veille avancée » explique Jean-Pierre Tourneret, créateur d’Evryware. Un centre de formation qui, aujourd’hui, s’adresse à la fois aux entreprises (pour des stages courts et qualifiants) et aux demandeurs d’emploi avec des parcours mixtes lancés en 2018, mêlant outils numériques et cours en face en face par des formateurs, dont la majorité intervient également en entreprises. « 50% de la réussite d’une formation dépend de l’implication du stagiaire dans le groupe et de son investissement personnel. L’humain est central ! C’est pourquoi nous misons sur un accompagnement de qualité malgré un contexte où règne encore le moins-disant. »
 
S’adapter rapidement mais sûrement à la révolution numérique
 
Ce positionnement permet à l’entreprise de gérer avec succès le raz-de-marée qui touche le marché de la formation avec la montée en puissance de la digitalisation. Pour gérer au mieux cette révolution, Evryware a recruté une chef de projet en charge du numérique qui pilote actuellement le digital learning et le digital marketing de l’entreprise. 
 
Avec le dirigeant, ils consacrent une partie de leur temps à ces moments d’échanges avec l’écosystème essonnien. « Au fond, malgré nos différents métiers, nous avons tous les mêmes problématiques et ressentons le même besoin d’échanger sur nos expériences et pratiques en direct, car tous nous avons constaté que plus on avance dans la digitalisation plus on a besoin de contacts humains réels si on recherche des solutions testées et opérationnelles. Chacun apporte sa pierre, c’est la force du collectif. »