Les pôles émergents

Economie et territoire
Richard Unten - Photosforwork.com

Les pôles émergents vecteurs de développement économique

La filière énergie/climat

La filière énergie/climat est encore peu développée en Essonne. Elle représente environ 200 entreprises intervenant dans différents secteurs tels que la production d’énergie mais aussi le conseil en systèmes et logiciels informatiques (objets communicants pour la maison…), l’ingénierie, la fabrication de composants (capteurs solaires, etc.). Le département dispose toutefois d’importants atouts pour développer une filière éner­gie/climat, pourvoyeuse d’emplois et d’innovations.

L’Essonne abrite en effet un important pôle de recherche spé­cialisé dans l’énergie sur le campus Paris-Saclay (CEA, Synchro­tron Soleil, futur centre de recherche d’EDF3, Institut Photovol­taïque d’Île-de-France, etc.), ainsi que plusieurs pépinières et pôles de compétitivité comme le Génopole, Systematic ou Optics Valley. Le territoire accueille également de nombreuses start-ups et PME innovantes (Energisme, Climmod, EReIE, Solems, Zehnder ou Btib) et de grands groupes (Schneider Electric, Honeywell)

La filière du drone civile

On peut évoquer également la filière du drone civile, en plein expansion, dont le chiffre d’affaires de la filière française (constructeurs et opérateurs de drone civil) est estimé à 85 millions d’euros par le cabinet « En toute sécurité ». En Essonne, elle bénéficiera de la création d’un cluster drône civil sur le territoire de l’ex-base aérienne 217 à Brétigny-sur-Orge.

Les objectifs du projet visent à rassembler les entreprises de la filière du drone civil et à les mettre en relation avec les nombreux acteurs de la formation et de la recherche implantés sur le département (l’Onera à Palaiseau, Areva TA, le CEA Saclay via Digiteo Moulon et l’Inria). Cette filière peut également bénéficier de la proximité de grands groupes du secteur aéronautique, dont certains, comme Thales ou Arianespace, commencent à s’intéresser aux drones civils.

La filière chanvre

La filière chanvre, présente plus particulièrement dans l’Essonne du Sud, sous l’impulsion du PNR du Gâtinais, est également en pleine croissance. Elle offre des débouchées multiples (isolants pour les bâtiments, béton isolant, litière pour animaux) ainsi que des perspectives de diversification aux agriculteurs et de nouveaux chantiers pour les  artisans.

Cette filière représente aujourd’hui 250 hectares cultivés dans l’Essonne du Sud et à ses frontières ainsi que 38 % de la surface totale cultivée dans le PNR du Gâtinais. On constate enfin une croissance de + 270 % des surfaces cultivées en Essonne entre 2014 et 2015.