Le réseau de transport du Grand Paris

Mise à jour le 29 avr. 2011

Au début du XXème siècle, Paris s’est développé et densifié au fur et à mesure que se maillait le réseau du métropolitain. Les années 60 ont vu la création des villes nouvelles et celle des lignes radiales des RER qui ont orienté l’aménagement de la région capitale le long de ces axes stratégiques. Avec le XXIème siècle, un nouveau projet de transport et d’aménagement apparaît : le réseau du Grand Paris.


La Double Boucle : qu’est ce que c’est ?

La Double Boucle est un nouveau réseau de transport structurant qui s’inscrit dans les stratégies régionale, nationale et internationale en matière de mobilité et de développement économique. Ce métro automatique proposé par la Société du Grand Paris concourra à l’émergence d’une métropole plus dense, multipolaire et attractive. La double boucle en chiffres :

  • 175 km de métro automatique relient Paris aux autres pôles d’Ile-de-France
  • 72 gares en correspondance avec les autres lignes de transport
  • 2 millions de voyages attendus par jour
  • Une mise en service complète prévue en 2025

 

Quels sont les objectifs du projet de réseau du Grand Paris ? 

  • Améliorer les transports au quotidien
  • Soutenir le développement économique
  • Maîtriser le développement urbain et durable
  • Désenclaver les territoires aujourd’hui marginalisés

 

Les ambitions du tracé définitif du métro automatique :

L’Etat, la Région Ile-de-France et les collectivités locales ont approuvé le tracé définitif du métro automatique du Grand Paris adopté par le conseil de surveillance de la société du Grand Paris le 26 mai 2011. Ce tracé est éloigné du premier projet de Christian Blanc dont l’objectif était de relier le plus rapidement les centres économiques franciliens.
Au contraire, le tracé actuel conjugue 2 ambitions : encourager le développement économique régional en reliant les territoires économiques majeurs de l’Ile-de-France entre eux tout en desservant les populations les moins favorisées. Alors que le projet initial prévoyait une quarantaine de gares, le tracé définitif en compte 72 pour 175 km au lieu de 155 km.
Le métro du Grand Paris parvient à proposer une vitesse commerciale de qualité tout en assurant une desserte fine des territoires traversés.
 


Quels sont les enjeux pour l’Essonne ?

Dans une vision de l’Ile-de-France où le cœur d’agglomération s’impose et oriente les investissements publics, pouvant engendrer de nouvelles disparités pour l’Essonne, le projet de Double Boucle constitue une occasion idéale et unique. Il donne la possibilité d’arrimer l’Essonne au Grand Paris, pour que les transports, existants comme futurs, desservent ses territoires et profitent à tous : entreprises, salariés, habitants.

Le métro automatique, la ligne verte, traversera le Nord du département (Aéroport d'Orly, Antonypôle, Massy-Opéra, Massy-Palaiseau, Palaiseau, Orsay-Gif, CEA-St Aubin). Il devrait mettre l’Essonne en réseau avec l’ensemble de l’agglomération, grâce à des correspondances avec les lignes de transports en commun existantes et à venir. Cette ligne, mise en service aux alentours de 2025, accueillera un métro léger, de type val, majoritairement aérien. Sa vitesse commerciale sera supérieure à 65 km/h. Elle sera en correspondance avec la ligne 14, prolongée dans la partie Sud jusqu’à l’aéroport d’Orly dès 2017 (ligne bleue) et situant l’aéroport d’Orly à 20 minutes de la Gare de Lyon contre 1h actuellement.

L’enjeu est considérable pour l’avenir de l’Essonne et de ses entreprises : il est capital que le département puisse participer pleinement à la dynamique métropolitaine et que le regain d’attractivité offert par le nouveau réseau bénéficie à l’ensemble des territoires essonniens.
 

*  *  *

Le protocole d’accord Etat-Région, intervenu à la fin du débat public (26 janvier 2011) sur le réseau de transports du Grand Paris, devait affiner le maillage de l’Essonne en garantissant, en plus du métro automatique au tracé révisé, les financements pour :

  • L’amélioration en urgence des RER C et D
  • L’aménagement du tram-train Massy-Evry, du tramway T7 (Villejuif -->Juvisy) et du Transport en Commun en Site Propre Sénart-Evry.

La desserte du Plateau de Saclay par le métro automatique ne faisait pas consensus à cette date entre l'Etat et la Région. Cependant, cette desserte est actée dans le tracé final du réseau de transport du Grand Paris du 26 mai 2011.